zurück zur Startseite

 

   

 
       

Schinderhannes est un jeu très sympas avec un thème historique présent

"Schinderhannes et un jeu reposant sur un principe d'enquête/déduction similaire à Tobago mais qui me plait mieux : Déjà cela met beaucoup plus en valeur la pose d'indice puisque on marque autant de points que l'indice fait avancer l'enquête. Ensuite on peut plus facilement anticiper les cartes indices que l'on choisit de piocher grâce à leur dos qui donne une information. Les différents crimes à découvrir (16) interagissent aussi beaucoup plus entre eux : par exemple la découverte du lieu du vol du cheval sur une ville fera éliminer tous les autres indices sur cette même ville (un seul crime par ville), du coup et bien peut-être que cette élimination permettra de déduire un autre crime . Rapidement on découvre ainsi des effets cascades par déductions qui peuvent rapporter beaucoup de points.

Schinderhannes est un jeu très sympas avec un thème historique présent et qui à mon goût est plus gratifiant tactiquement que Tobago que, des indices aux trésors en passant par les malédictions, je trouve trop aléatoire et frustrant. Schindehannes n'en est pas pour autant un jeu lourd au contraire et surprises et coups fumant participent agréablement à l'ambiance."

"Les débuts semblent diffi ciles : devant un plateau vide, les joueurs peuvent se sentir désarçonnés. Cette impression s’efface rapidement, à mesure que les premiers indices apparaissent, que les raisonnements logiques se succèdent, que les faits apportent des preuves pour résoudre les crimes un à un. Le système de pioche permet aux joueurs d’orienter leurs recherches, ou au contraire de les retarder, en attendant qu’un adversaire fasse le premier pas. Cette ouverture puis restriction du champ des possibles doit rendre extrêmement prudent et observateur, faute de quoi on ne peut ressentir qu’une grande impuissance lorsque les indices créent des réactions en chaîne dont on ne bénéfi cie pas.
Cette nécessité de jouer en fonction des indices présents et des cartes adverses rend le jeu à quatre trop analytique ou trop déséquilibré. À deux joueurs, la confi guration optimale, le contrôle des informations s’effectue sans torture mentale. Les indices peuvent se contredire (puisqu’il faut réduire les zones suspectes) mais il est impossible d’aboutir à la conclusion qu’un crime n’a pas eu lieu. Les confi gurations changent donc à chaque partie, selon l’ordre de jeu des cartes. Chaque crime pouvant avoir lieu dans chaque village les possibilités se comptent en milliards, ce qui garantit un renouvellement mathématiquement assuré. Produit par un minuscule éditeur, Clicker Spiele, et basé sur une histoire vraie, Schinderhannes risque d’être diffi cile à trouver dans nos contrées. Il serait pourtant regrettable de passer à côté de ce jeu épuré, abouti, mobilisant d’intenses réfl exions dans un temps très court."

Opinion : 4/5

"Le principe : un brigand célèbre a commis différents crime (extorsion, vol d'un âne, ...) à différents endroits. Il faut retrouver où a été commis quoi. Chacun tire et joue des cartes avec des indications telles que : il y a eu un vol d'âne sur l'un de ces 4 villages (X,Y,Z,W) ou au village X on a commis un de ces 4 crimes (extorsion, vol d'un âne, ...). Chaque carte jouée qui fait progresser l'enquête, rapporte. C'est l'élimination d'hypothèses qui fait les points.
Simple dans les règles, mécanismes maitrisables mais devant s'adapter aux autres, présentation "rétro" sympathique.
Une réelle bonne surprise, mieux que que Tobago."
garion, le 07/12/2009, trictrac.net

 

 

 

 

 Nouveauté
 
  Jeux
 
  Boutique
 
  Links
 
  Contact / Impressum
 
 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Clicker Spiele - Stephan Riedel ~ Schwemmstr. 3a ~ 64572 Büttelborn ~ Germany ~ info@clicker-spiele.de    05.01.2017